This blog post will not tell you about our personal lives / Ce blog ne vous parlera pas de nos vies personnelles.

This blog post will not tell you about our personal lives. And if you are interested in reading about how we live our lives as youth delegates, you should stop reading now. This blog is about something else. (However if you are the type considers to stop reading, I will make a treat for you at the end. Just scroll down).

Ce blog ne vous parlera pas de nos vies personnelles. Et si vous êtes intéressés sur la façon dont nous vivons en tant que jeunes délégués, vous devriez arrêter de lire maintenant. Ce blog parle d'autre chose. (Toutefois, si vous envisagez d'arrêter de lire en ce moment, je vous ferai un traitement spécial à la fin).

For us, this post is about the most important thing we do. It is the reason why we are here. It is why we strive to adapt to the Malagasy environment, including the heat (mafana mafana). It is why we learn French and Malagasy. It is the reason why we wake up with mosquito bites, why we itch them and go back to sleep. It is the reason why we left our family and friends. And it is the reason why we have become such great friends, and why we meet so many beautiful people.  

Mais pour nous, ce post concerne la chose la plus importante que nous faisons. C'est la raison pour laquelle nous sommes ici. C'est pourquoi nous nous efforçons de nous adapter à l'environnement malgache, y compris la chaleur (mafana mafana). C'est pourquoi nous apprenons le français et le malgache. C'est la raison pour laquelle nous nous réveillons avec des piqûres de moustiques, pourquoi nous avons des démangaisons et nous nous rendormons. C'est la raison pour laquelle nous avons quitté notre famille et nos amis. Et c'est la raison pour laquelle nous sommes devenus de si bons amis et pourquoi nous rencontrons tant de merveilleuses personnes.

This post is about the activities we do with the youth volunteers. A lot is happening all the time, and I do not have the patience to write it all down now, even though I am working to improve. Always. But let’s have a look at last week’s two activities.  

Ce poste concerne les activités que nous faisons avec les jeunes volontaires. Beaucoup de choses se passent tout le temps, et je n'ai pas la patience de tout écrire maintenant, même si j’y travaille pour m'améliorer. Toujours. Mais jetons un coup d'œil aux deux activités de la semaine dernière.

IMG_20171110_123316[1230].jpg

On Saturday the 4th of November we facilitated a 8 hour workshop with 12 participants. The participants were divided into two groups, and each group were trained to do either a SWOT analysis about strengths, weaknesses, opportunities and threats within the Red Cross group, or to do a problem analysis (the Problem tree method). Both groups were divided into smaller groups participating in several challenges, followed by a presentation by each group and feedback. Afterwards, everyone participated in a SWOT analysis conducted by the volunteers. The results contributes as the foundation for the next step; problem analysis.

Le samedi 4 novembre, nous avons animé un atelier de 8 heures avec 12 participants. Les participants ont été divisés en deux groupes, et chacune a été formé pour faire une analyse SWOT sur les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces au sein du groupe de la Croix-Rouge, ou pour faire une analyse de problème. Les deux groupes ont été divisés en de petits groupes participant à plusieurs défis, suivis d'une présentation par groupe et de commentaires. Par la suite, tout le monde a participé à une analyse SWOT menée par les volontaires. Les résultats constituent la base de la prochaine étape. analyse du problème.

20171104_133600.jpg

The event included dinner for everyone.    

L'événement comprenait un dîner pour tout le monde.

IMG_20171110_123843[1228].jpg

Sometimes, my job is to stand in the background and do nothing, expect an occasional photography.

Parfois, mon travail consistait à rester à l'arrière-plan et ne rien faire, s’attendre à une photo occasionnelle.

IMG_20171104_165725[1234].jpg

“Farewell, volunteers. Farewell. Bon voyage. See you soon.”

"Aurevoir volontaires. Aurevoir. Bon voyage. À bientôt."

IMG_20171108_155905[1232].jpg

On Wednesday the 8th of November, we facilitated a 3 hour workshop with 15 participants. The youth volunteers were divided into four groups. Then, they were challenged to explain “who makes decisions in their society”, followed up by “how does youth affect these decisions?”. The method applied drawings and additional explanations. This was followed up by a plenary session with a dialogue on how the Red Cross can be perceived as an opportunity for youth to make decisions that affects their society.

Le mercredi 8 novembre, nous avons animé un atelier de 3 heures avec 15 participants. Les jeunes volontaires ont été divisés en quatre groupes. Ensuite, ils ont été mis au défi d'expliquer "Qui prend les décisions dans leur société", suivi par "comment les jeunes affectent-ils ces décisions?". La méthode a utilisé des dessins et des explications supplémentaires. Ceci a été suivi par une séance plénière avec un dialogue sur la façon dont la Croix-Rouge peut être perçue comme une opportunité pour les jeunes de prendre des décisions affectant leur société.

IMG_20171108_155834[1233].jpg
IMG_20171108_155932_1[1231].jpg

Great drawings. Beaux dessins.

20171108_203225[1235].jpg

Okay, at the beginning of the post, I promised you a treat at the end. Here it is. As you can see I am a pretty good hairdresser. And Aurora is even better model to be working on.

D'accord, au début de l'article, je vous ai promis un traitement spécial à la fin. C'est ici. Comme vous pouvez le voir, je suis un très bon coiffeur. Et Aurora est aussi le meilleur modèle sur lequel travailler.

Cubes, bricks and keys that open doors / Cubs, briques et clés qui ouvrent des portes

In this post I will superficially describe the town we live in.

Dans cette publication, je décrirai superficiellement la ville où nous vivons.

IMG_20171004_110758_1.jpg

The road to Tsiroanomandidy leads softly through a hilly and grassy landscape before it arrives at it's destination. The first experience you will have before you see the Town, is the sound of it. In this buzzing town there are made so many different noises from carpentry, children, animals, bike horns etc. that it takes life of its own, and becomes a new sound never heard before. It is the sound of Tsiroanomandidy, and can be found nowhere else in the world but here. When you first do see the town, Tsiroanomandidy is a combination of two styles or vibes (we know generally there are different shades to everything, but in this text there is not).

La route vers Tsiroanomandidy mène doucement dans un paysage vallonné et herbeux avant qu'il n'arrive à sa destination. La première expérience que vous aurez, avant de voir la ville, en est le son. Dans cette ville bourdonnante, il y a tant de bruits différents, de la menuiserie, des enfants, des animaux, des kiosques, etc, qui prennent vie et deviennent un nouveau son jamais entendu auparavant. C'est le son de Tsiroanomandidy, et ne peut être trouvé nulle part ailleurs dans le monde. Lorsque vous voyez pour la première fois la ville, Tsiroanomandidy est une combinaison de deux styles (nous savons généralement qu'il y a des nuances différentes à tout, mais dans ce texte il n'y a pas).

First, and most central in the town you have two-floor buildings. These houses are cubes with steep-angled roofs, lots of corners, windows and pipes. Facades are colourful in a combination of red, yellow, green and blue. Usually houses have swing doors and have verandas with intriguing ornaments. It’s all a little cubistic. 

IMG_20171008_210533[375].jpg
IMG_20171008_210411[374].jpg

Tout d'abord, et le plus présent dans la ville, vous avez des bâtiments à deux étages. Ces maisons sont des cubes avec des toits à angle abrupt, avec beaucoup de coins, de fenêtres et de tuyaux. Les façades sont colorées avec une combinaison de rouge, jaune, vert et bleu. Habituellement, les maisons ont des portes battantes et ont des vérandas avec des ornements intrigants. Tout est un peu cubiste. 

Second, there are the red brick houses. The red brick houses blend into the surrounding of the red soil almost like camouflage. For the eye, the houses are separated from their surroundings by green lush gardens, and the contrast of pedestrian paths carved out by foot throughout the years. This use of materials, the form and shape, would possibly allow an modernistic architect to describe it as harmonic and peaceful.  And we would probably agree.

IMG_20171008_205127.jpg
IMG_20171004_104846.jpg
IMG_20171008_205707.jpg

Deuxièmement, il y a les maisons en brique rouge. Les maisons en brique rouge se fondent dans les environs au sol rouge presque comme un camouflage. A leur vue, les maisons sont séparées de leurs environs par des jardins verts et luxuriants et le contraste des sentiers piétons scrulptés à pied au fil des années. Cette utilisation des matériaux, de la forme et des figures, permettrait éventuellement à un architecte moderniste de le décrire comme harmonique et pacifique. Et nous serions probablement d'accord.

There are many public buildings. Among them, there are two cathedrals. One is protestant and could almost seem Norwegian, it’s just a little flashier in color. The other is catholic and looks like the Notre dame á la Paris, it’s also a just little flashier. However, no matter how protestant or catholic the cathedrals are, they both begin to cry their bells at 5.30 a.m., accompanied by a barking and howling choir of dogs. It’s charming in its own way. Well, most of the time.  

IMG_20171008_205307.jpg

Il existe de nombreux bâtiments publics. Parmi eux, il y a deux cathédrales. L'un est protestant et pourrait presque sembler norvégien, c'est juste un peu plus coloré. L'autre est catholique et ressemble à Notre Dame de Paris, il est aussi un peu coloré. Cependant, qu’il soit protestant ou catholique, ils commencent à faire retentir leurs cloches à 5h30, accompagnées d'un chœur d’ aboiements et de hurlements. C’est charmant à sa façon et bien la plupart du temps. 

There is an institute for French language, where ‘Madame Instructor’ strictly and firmly leads her students to master new languages, and as we know, language opens new doors (metaphorically speaking). However, (literally speaking) we do in fact have three keys to three different doors.  They are the keys to our home, the Red Cross Office, and the Red Cross car.

Il existe un institut pour la langue française, où «Madame Instructor» conduit strictement et fermement ses étudiants à maîtriser de nouvelles langues et, comme nous le savons, le langage ouvre de nouvelles portes (métaphoriquement parlant). Cependant, (littéralement parlant) nous avons, en fait, trois clés pour trois portes différentes. Ce sont les clés de notre maison, du bureau de la Croix-Rouge et du véhicule de la Croix-Rouge.

Well, welcome to Tsiri/Alors, bienvenue à Tsiri.

IMG_20171008_210145.jpg
IMG_20171008_205455.jpg
IMG_20171008_210300.jpg

The exciting but exhausting life as a Youth Delegate / La vie excitante mais épuisante en tant que jeunes délégués

Life as a Youth Delegate can be really exciting, but also exhausting. The impressions are new and countless, and the differences from Norway are many and significant. They are especially apparent in the beginning of our mission as we are new to the Malagasy culture.

La vie en tant que jeune délégué peut être vraiment passionnante, mais aussi épuisante. Les impressions sont nouvelles et innombrables, et les différences par rapport à la Norvège sont nombreuses et significatives. Ils sont particulièrement apparents au début de notre mission car nous sommes nouveaux à la culture malgache.

Language as in Malagasy and French was apparent the minute we landed in Madagascar. In our new hometown Tsiroanomandidy, the daily language is Malagasy, although some speak French. Since none of us speak French, communication becomes a challenge which also is tiering. Still it is fun to try to the language out and see where the conversation ends. Our sense of achievement is great when we are understood by speaking French. Additionally, it is a great opportunity to be able to learn and practice a new language because that will open doors in the future.

La langue, comme le malgache et le français étaient évidentes à la minute où nous avons débarqué à Madagascar. Dans notre nouvelle ville Tsiroanomandidy, la langue quotidienne est le malgache, bien que certains parlent français. Comme aucun d'entre nous ne parle français, la communication devient un défi à plusieurs niveaux. Il est toujours amusant d'essayer de parler et de voir où la conversation se termine. Notre sentiment de satisfaction est grand quand nous sommes compris en parlant français. En outre, c'est une excellente occasion de pouvoir apprendre et pratiquer une nouvelle langue, car cela ouvrira des portes dans le futur.

Jørund is too cool for school in French class. / Jørund est tellement cool en cours de français

Jørund is too cool for school in French class. / Jørund est tellement cool en cours de français

Attention as a foreigner because of our light skin colour and blonde hair colour, happens constantly. Our presence is subject to discussion and might feel as it is the happening of the year for some people. I guess this is how a life as a celebrity might feel like. Well, I have never dreamt of a celebrity life, but perhaps this is my once in a lifetime opportunity to experience 9 months of fame. It must be emphasised that the looks and the greetings are really friendly and that people are smiling to you wherever you go. But for a Norwegian who are used to people trying to avoid eye contact and talks, the contrast is huge.

L’attention, en tant qu'étranger en raison de notre peau claire et des cheveux blonds, arrive constamment. Notre présence est sujette à discussion et pourrait se traduire comme l’évènement de l'année pour certaines personnes. Je suppose que c'est ainsi qu'une vie de célébrité pourrait se sentir. Eh bien, je n'ai jamais rêvé d'une vie de célébrité, mais c'est peut-être l’occasion unique pour moi de vivre 9 mois de gloire. Il faut souligner que les regards et les salutations sont vraiment amicaux et que les gens vous sourient partout où vous allez. Mais pour un Norvégien habitué aux gens qui essaient d'éviter le contact visuel et les discussions, le contraste est énorme.

The climate of Tsiroanomandidy is also in big contrast to the Norwegian weather. The heat and the burning sun is overwhelming, especially during noon time. Every single task demands more energy from us and we get quickly worn out. This leaves us with a feeling of repeated tiredness. Thus, it is very important to recognise that the level of effectiveness might be lower in most tasks. On the other hand, it is good to have a break from the freezing cold weather at home in Norway. It is liberating to able to wear light clothes during the whole year.

Le climat de Tsiroanomandidy est également en grand contraste avec le temps norvégien. La chaleur et le soleil brûlant sont écrasants, surtout à midi. Chaque tâche exige plus d'énergie de notre part et nous nous épuisons rapidement. Cela nous donne un sentiment de fatigue répétée. Ainsi, il est très important de reconnaître que le niveau d'efficacité peut être inférieur dans la plupart des tâches. D'un autre côté, il est bon de se reposer du froid glacial de la Norvège. C’est une expérience libératrice de pouvoir porter des vêtements légers pendant toute l'année.

Aurora is trying out different types of hats to seek shadow from the sun. / Aurora essaye des differents types de chapeau pour pouvoir s'en sortir avec la chaleur.

Aurora is trying out different types of hats to seek shadow from the sun. / Aurora essaye des differents types de chapeau pour pouvoir s'en sortir avec la chaleur.

Sleep can be challenging here in Tsiroanomandidy. The noise level during nights, in terms of barking dogs or mewing, fighting cats, keeps us awake. The noise level during mornings, in terms of noisy morning people, wakes us up early. Therefore, the quality of our sleep is significantly lower here than at home. This could also lead to tiredness throughout the day. To cope with the noisy morning people, one solution is to adapt to the daily rhythm of town. Here it is normal to go to bed just after dark, and to get up again when the sun rises. As a late sleeper this is especially though, but to get my required hours of quality (or beauty) sleep it might be necessary. It is reasonable to get the most out of the day when there is daylight due to the fact that nothing actually happens in this town after the dark. More of this might be subject for a blog post later.

Aurora sovemaske.jpg

Le sommeil peut être difficile ici à Tsiroanomandidy. Le niveau du bruit pendant la nuit, en termes d'aboiements ou de miaulements de chats en combat, nous garde éveillés. Le niveau de bruit le matin, en termes de turbulence des personnes, nous réveille tôt. Par conséquent, la qualité de notre sommeil est significativement plus faible ici qu'à la maison. Cela pourrait également conduire à la fatigue tout au long de la journée. Pour faire face aux bruyantes personnes du matin, une solution est de s'adapter au rythme quotidien de la ville. Ici, il est normal d'aller se coucher juste après la tombée de la nuit et de se réveiller quand le soleil se lève. Pour un dormeur tardif comme moi, et c'est particulièrement vrai, pour obtenir mes heures requises de qualité (ou de beauté) de sommeil, il pourrait être nécessaire. Il est raisonnable de tirer le meilleur parti de la journée quand il fait jour parce que rien ne se passe réellement dans cette ville après l'obscurité. Cela pourrait faire l'objet d'un article de blog plus tard.

Sleeping masks have become a necessary accessory to be able to sleep. / Le masque de sommeil est devenu un accessoire nécessaire pour pouvoir dormir.

Sleeping masks have become a necessary accessory to be able to sleep. / Le masque de sommeil est devenu un accessoire nécessaire pour pouvoir dormir.

The experience as a Youth Delegate is both exciting and exhausting, particularly when we are new to everything. The excitedness is closely linked to the exhaustion. The solution to handle the tiredness, might be to adapt as much as possible to the new context. The attention may never disappear, so that we just have to accept and enjoy as Tsiroanomandidy’s celebrities.  I guess the tiredness is the price you have to pay to get a new, memorable, great and very different experience.

L'expérience en tant que jeunes délégués est à la fois excitante et épuisante, surtout lorsque nous sommes nouveaux à tout. L'excitation est étroitement liée à l'épuisement. La solution pour gérer la fatigue, serait de s'adapter autant que possible au nouveau contexte. L'attention ne disparaîtra peut-être jamais, de sorte que nous devons simplement accepter et apprécier d’être des célébrités de Tsiroanomandidy. Je suppose que la fatigue est le prix à payer pour obtenir une expérience nouvelle, mémorable, géniale et très différente

OUR FIRST MEETING WITH THE MALAGASY RED CROSS

NOTRE PREMIÈRE RÉUNION AVEC LA CROIX-ROUGE MALAGASY

During our first two weeks, here in Madagascar we have been warmly welcomed, both at the Headquarters in Antananarivo and in our host district, Tsiroanomandidy.

The first week we stayed in Antananarivo.  We met employees in each project of the Red Cross at the Headquarter. We have been properly informed about their tasks and objectives, and discussed how we as Youth Delegates can seek to incorporate them into our strategy.

---

Au cours de nos deux premières semaines, à Madagascar, nous avons été chaleureusement accueillis, autant au siège à Antananarivo qu’auprès de notre district accueillant, Tsiroanomandidy.

La première semaine, nous avons séjourné à Antananarivo. Nous avons rencontré, au siège, des employés de chaque projet de la Croix-Rouge. Nous avons été amplement informés de leurs tâches et de leurs objectifs et avons discuté de la façon dont nous, en tant que jeunes délégués, pouvons tenter de les intégrer dans notre stratégie.

Meeting with Red Cross staff at Headquarter - Réunion avec le personnel de la croix-rouge au siège

Meeting with Red Cross staff at Headquarter -
Réunion avec le personnel de la croix-rouge au siège

 

By the end of the week we were lucky to go sightseeing in this beautiful city by visiting a zoo and enjoy the view of Antananarivo.

---

À la fin de la semaine, nous avons eu la chance de découvrir cette belle ville en visitant un zoo et d’apprécier la vue sur Antananarivo.

Aurora and Jørund together with Aina, Omena, Tsiory and Narindra. Aurora et Jørund avec Aina, Omena, Tsiory et Narindra.

Aurora and Jørund together with Aina, Omena, Tsiory and Narindra.
Aurora et Jørund avec Aina, Omena, Tsiory et Narindra.

IMG_7205 (3).jpg

 

During our second week, we finally made it to Tsiroanomandidy; our new hometown. Upon arrival, we were warmly welcomed by Red Cross youth volunteers and key persons of the Red Cross.

The program was packed with speeches, dance, delicious food, games, socialising and we got the chance to chat in English and a bit of French. We are really lucky to be able to work with these great youths for the next nine months.

---

Au cours de notre deuxième semaine, nous sommes finalement arrivés à Tsiroanomandidy; notre nouvelle ville. À notre arrivée, nous avons été chaleureusement accueillis par les jeunes volontaires et les personnes ressources de la Croix-Rouge.

Le programme était rempli de discours, de danse, de délicieuses nourritures, de jeux et nous avons eu l'opportunité de discuter en anglais et un peu en français. Nous sommes vraiment chanceux de pouvoir travailler avec ces jeunes merveilleux pour les neuf prochains mois.

20170920_165107.jpg
20170920_165530.jpg

 

To sum up, we have been introduced to the Malagasy Red Cross programs and we have established new acquaintances in Tsiroanomandidy. Keep following us for further updates!

---

En résumé, nous avons été introduits au sein de la Croix-Rouge Malagasy et avons établi de nouvelles relations à Tsiroanomandidy. Continuez à nous suivre pour d'autres nouveautés!

Thinking about pirates high up in the sky / une pensée aux pirates en étant haut dans le ciel

IMG_20170917_012932.jpg

As I write these words – the first words of our blog – we are seated next to each other high up in the air on the flight to our Red Cross Mission as Youth Delegates to Madagascar. We have many expectations, meanwhile we expect the unexpected. I wonder what will it be like. Nine months from now, what will I remember the most? And how will we be welcomed?

To prepare myself while in the airplane, I have read a few pages in a book by the Norwegian author Øyvind Dahl who is born and raised in Madagascar. He is not only an insider to Malagasy culture, he is also related to Aurora. The book by Dahl is titled ‘Peculiar Madagascar’ (Merkverdige Madagaskar, 2008). The book has a subchapter that has grabbed hold of my attention; “The Europeans are coming – was the first Norwegian at Madagascar a pirate?”

Now, before I elaborate on why this subchapter has grabbed my attention, I would like to sum it up.

It is argued that Madagascar – the island of the coast of Africa in the Indian ocean – was populated from southeast Asia as long as 1600 years ago. They always kept in touch with other cultures. However, one of the first mentioning’s of Madagascar in Europe only came with the return of Marco Polo after his journey to the far east in the 12th century. It took approximately 300 years more before captain Diego Diaz also returned to Europe with a new discovery. He brought with him information that could locate this large island on maps available to sailors in Europe. More maps were produced, among them so-called pirate maps. One of these pirate maps is to be found in the British Museum and was made by the pirate Lofthus! The Norwegian reader of this blog will understand that Lofthus was a Norwegian. And this leads the author Øyvind Dahl to suggest that the first Norwegian at Madagascar was a pirate.

In my mind, the word ‘pirate’ creates a chain of negative associations. However, it is not something that I would like to be associated with. At this point in the book I have to put it down to discuss with Aurora. Who were the first Norwegians at Madagascar? How can we understand their image of the world and the principles they had?

We are proud to represent the Red Cross. Aurora and I are not the first Norwegians to travel to Madagascar. In fact, we are the last, though more will follow. However, unlike the pirates of an vanished time we are aware of which principles we stand for, and we want to communicate them for all future generations. They are:

Humanity

Impartiality

Neutrality

Independence

Voluntary service

Unity

Universality

If you are familiar with the Red Cross, you might know that these are the seven principles of our organization. Either way, we invite you to grab hold of us, either on this blog or in real life, and to go into dialogue with us in order to explore the dimensions and the meanings of the principles.

Now we are about to land in Madagascar, and I am asked to turn off my computer. But please read our next blogpost. Until then, have a nice day. 

Yours sincerely,
Jørund and Aurora

---

A l’heure où j'écris ces mots - les premiers mots de notre blog - nous sommes assis côte à côte dans l’avion pour notre mission en tant que jeunes délégués de la Croix-Rouge à Madagascar. Nous avons beaucoup d'attentes, entre-temps nous supposons l'inattendu. Je me demande à quoi ressemblera-t-il ? Dans neuf mois, de quoi me souviendrais-je le plus ? Et comment serons-nous accueillis ?

Pour me préparer, dans l'avion, j'ai lu quelques pages de l'auteur norvégien Øyvind Dahl, né et élevé à Madagascar. Il n'est pas seulement un initié de la culture malgache, il est également un proche de Aurora. Ce livre de Dahl est intitulé « Peculiar Madagascar » (Merkverdige Madagaskar, 2008). Ce livre a un sous-chapitre qui a attiré mon attention : "Les Européens arrivaient -  le premier norvégien à Madagascar était-il un pirate ?"

Maintenant, avant d'élaborer pourquoi ce sous-chapitre a attiré mon attention, j'aimerai le résumer.

On fait valoir que Madagascar - l'île des côtes d'Afrique dans l'Océan Indien - était peuplée par le Sud-est de l'Asie il y a 1600 ans. Ils ont toujours été en contact avec d'autres cultures. Toutesfois, l'une des premières apparitions de Madagascar en Europe n'a été qu’ au retour de Marco Polo après son voyage vers l'extrême Orient au 12ème siècle. Il a fallu environ 300 ans de plus avant que le capitaine Diego Diaz soit également rentré en Europe avec une nouvelle découverte. Il a apporté avec lui des informations qui pourraient localiser cette grande île sur les cartes disponibles des marins en Europe. Plusieurs cartes ont été produites, parmi elles, existaient les cartes pirates. Une de ces cartes de pirate se trouve dans le British Museum et a été faite par le pirate Lofthus! Le lecteur norvégien de ce blog comprendra que Lofthus était norvégien. Et cela conduit l'auteur Øyvind Dahl à suggérer que le premier norvégien à Madagascar était un pirate.

Dans mon esprit, le mot «pirate» crée des associations négatives. Cependant, ce n'est pas quelque chose que je voudrais avoir. À ce stade du livre, je dois le discuter avec Aurora. Qui étaient les premiers Norvégiens à Madagascar ? Comment pouvons-nous comprendre leur image du monde et les principes qu'ils avaient ?

Nous sommes fiers de représenter la Croix-Rouge. Aurora et moi-même ne sommes pas les premiers Norvégiens à voyager à Madagascar. En fait, nous sommes les derniers, mais plus de choses suivront. Néanmoins, contrairement aux pirates d’antan, nous connaissons les principes que nous défendons et nous voulons les communiquer pour toutes les générations futures. Elles sont:

Humanité

Impartialité

Neutralité

Indépendance

Volontariat

Unité

Universalité


Si vous connaissez la Croix-Rouge, vous savez peut-être que ce sont les sept principes de notre organisation. Quoi qu'il en soit, nous vous invitons à nous saisir, soit sur ce blog, soit dans la vie réelle, pour dialoguer avec nous afin d'explorer les dimensions et les significations des principes.

Maintenant, nous sommes sur le point d'atterrir à Madagascar, et on me demande d'éteindre mon ordinateur. Mais s'il vous plaît lisez notre prochain article. D’ici là, bonne journée.

Cordialement,
Jørund et Aurora

Bienvenue!

Photo: Sverre Eikill

Photo: Sverre Eikill

Salut!

This is Aurora and Jørund and welcome to our blog. For the next 9 months, we shall be living and working as Youth Delegates in Tsiroanomandidy. We invite you to follow us through this experience.

Aurora is 25 years old and from Marnardal (South in Norway). I have a bachelor degree in development studies and have been a volunteer within the Red Cross the last two years. There I have been working with accommodation for poor travellers. Besides this, I have volunteering and leader experience from YWCA-YWCA where I have been working with youth and youth participation. Further, I have international experience through studies and travel (Madagascar included) as well as participation at international events and conferences abroad.

My name is Jørund. You can call me Joe. I am a 28 years old. I come from a little island in eastern Norway.  I am by profession a sociologist, and educated in Cape Town and Copenhagen. I have experience from various organizations and has specialized in working in methods of dialogue. My motivation to go to Madagascar is to work with social inclusion and voluntarism, and in the Red Cross I have volunteered with vulnerable youth. I am a curios person who has lived several years in African countries. However, I have never visited Madagascar before. I like to read, write, and I am currently learning French.

We are really excited about this adventure and looking forward to start our new lives (almost) on the other side of the planet in Tsiroanomandidy, Madagascar. We’d like to hear from you, so feel free to share and comment on our blog.

----

C’est Aurora et Jørund et bienvenue sur notre blog. Pour les neuf prochains mois, nous allons travailler en tant que jeunes délégués à Tsiroanomandidy. Nous vous invitons à suivre cette expérience. 

Aurora a 25 ans et vient de Marnardal (Sud du Norvège). J’ai une Licence en études de développement et ai été volontaire de la Croix-Rouge les deux dernières années. Aussi, j’ai travaillé pour l’hébergement des voyageurs dans le besoin. En outre, j’ai des expériences en volontariat et en leadership au sein de YWCA-YMCA où j’ai travaillé avec des jeunes. En outre, j’ai une expérience internationale à travers mes études, mes voyages (Madagascar inclus) et mes participations à des événements internationaux telles que les conférences à l'étranger.

Je m’appelle Jørund. J’ai 28 ans. Je suis originaire d'une petite île de l'est de la Norvège. Vous pouvez m'appeler Joe. Je suis sociologue. J'ai étudié à Cape Town et à Copenhague. J'ai plusieurs expériences venant de diverses organisations et je me suis spécialisé dans les méthodes de dialogue. Ma motivation à aller à Madagascar est de travailler avec l'inclusion sociale et le volontarisme, et à la Croix-Rouge, je me suis porté volontaire auprès des jeunes vulnérables. Je suis une personne curieuse qui a vécu plusieurs années dans les pays africains. Cependant, je n'ai jamais visité Madagascar. J'aime lire, écrire et j'apprends actuellement le français.

Nous sommes vraiment impatients de vivre cette aventure et de commencer à vivre notre vie presque à l’autre côté de la planète, Tsiroanomandidy, Madagascar. Nous aimerions avoir de vos nouvelles, alors n’hésitez pas à partager et à commenter notre blog.